Novembre, en route pour la ZAD Patate de Montesson !

moEntre morcellement et régression, résultat de l’urbanisation à outrance  sans compter la pollution due à l’agriculture productiviste, les terres agricoles franciliennes, classées pourtant parmi les plus fertiles de France, sont bien malades.

En 25 ans, selon Terre de Liens, l’artificialisation des sols en Île-de-France a ainsi fait perde à la région, 7,40 % de sa surface agricole. Et les projets de bétonnage continuent à fleurir de Saclay (78) au Triangle de Gonesse (95), en passant par le parc Napoleaonland (77) voulu par Yves Jego en Seine et Marne ou encore la ZAC de la Borde sur la plaine de Montesson (78).

Et ce ne sont que les plus visibles sachant que le mitage des terres en Île-de-France est un phénomène qui n’a jamais cessé depuis le début de la révolution industrielle et s’est même accéléré après la seconde guerre mondiale. Devant à ce rouleau compresseur tant économique que politique, la prise de conscience face aux des dommages environnementaux et sociaux ne cesse de s’amplifier, se traduisant par l’émergence de résistances, pour certaines victorieuses, à l’image du projet avorté du Grand Prix de F1 à Flins.

Aujourd’hui, des collectifs continuent à se créer pour s’opposer à ces Grand projets Inutiles et à l’image de Notre-Dame-Des-Landes, des ZAD font leur apparition en Ile-de-France comme la ZAD Patate. Installée sur la plaine de Montesson, elle est occupée par une poignée de citoyen qui entend bien défendre jusqu’au bout les 270 hectares  de terres menacés par la construction d’une voie départementale, une extension de zone commerciale, une bretelle d’autoroute et de lotissements sont attendus…

Un chantier collectif pour défendre les espaces naturels et agricoles de Montesson

Dans cette plaine sans cesse grignotée par la ville poussent un tiers des salades consommées en région parisienne. La ZAD Patate n’occupe qu’un infime portion de ce territoire, sur une friche coincée comme l’écrit Reporterre dans un bel article sur le sujet, , « entre une voie de circulation et le parking d’une grosse enseigne vestimentaire. De l’autre côté de la route, un autre parking, une autre enseigne, l’hypermarché Carrefour de Montesson, monstre de dix-huit milles mètres carrés. Et pour parfaire le cadre, une station-service, laissée à l’abandon« .

Cette occupation qui a débuté il y a quelques mois va franchir une nouvelle étape les deux premiers week-end de novembre (2 et 3 puis 9 et 10 novembre à partir de 10h)  avec l’appel des occupants mais aussi d’associations comme la Guerilla Gardening à celles et ceux qui souhaitent venir les soutenir en participant au x chantiers collectifs.

Au programme : pique-nique, découverte des enjeux locaux, constructions diverses, plantations, visite de la plaine.. ChacunE est invitéE à apporter des matériaux, des graines, des outils, des plantes, à manger ou à boire le tout pour défendre les espaces naturels et agricoles de Montesson

Avec un autre mot d’ordre, celui de venir -si possible-  en vélo ! Avec le RER-A à 30mn de Paris, arrêt Sartrouville puis 15mn à pied (prendre avenue de la République, la “ZAD Patate” est au croisement du Chemin de la Remise du Loup et du Chemin de l’Espérance, (près du parking Gémo, derrière Carrefour) 

Une réflexion sur “ Novembre, en route pour la ZAD Patate de Montesson ! ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s