13b

Le Jardin Mobile à la conquête de l’espace public du 18e

Durant les 3 jours des Ateliers d’été de l’agriculture urbaine et de la biodiversité qui se sont déroulés du 30 juin au 2 juillet dans le 18ème, une installation modulaire multifonctionnelle dédiée à l’agriculture urbaine a émergée sur l’esplanade Nathalie Sarraute (Halle Pajol) :  cuisine mobile, potagers, étale de l’AMAP HSBC, pépinières, mobiliers urbains, module aquaponique, hamac, jardin vertical, etc.

Le projet a été construit dans le cadre du Festival d’Agriculture Urbaine avec les habitants du quartier La Chapelle (18ème), “Commun Jardin ” (jardin partagé situé Square Rosa Luxembourg), Vergers Urbains, Toits Vivants, Collectif Babylone (dont Zone AH!), Pot’IG, Bocoloco, Le collectif Terre Minus, d’autres partenaires et les participants aux Ateliers d’été de l’Agriculture Urbaine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce jardin sera l’avant-post de Commun Jardin sur l’esplanade, mobile mais pérenne et en évolution permanente. Et surtout un avant gout de ce que peut être la réappropriation collective d’un espace public excessivement minéral.

Une installation autogérée, ouverte, où chacun à la possibilité d’imaginer, d’expérimenter et mettre en œuvre collectivement sa vision de l’espace public.

[Source : Vergers Urbains - Photo : Sébastien Goelzer]

IMG_8777

HSBC recrute… des amapiens !

HSBC lance sa nouvelle saison et en profite pour démarrer sa campagne de recrutement. Mais une HSBC peut en cacher une autre. Celle dont nous parlons parle ne vous mettra donc pas dans les choux mais vous en fera déguster avec en prime toutes sortes d’autres légumes franciliens..

L’Hyper Social Bio Club (HSBC donc), c’est le petit nom de l’association en question,  est née dans le 18e il y a un an déjà, avec des idées loin de la bourse et des fonds spéculatifs :  soutenir l’agriculture locale, cesser de dépenser l’argent au supermarché, consommer bio et bon, rencontrer ses voisins, etc.

Si cela vous ressemble ou que vous êtes curieux de goûter des  légumes de saison, n’hésitez pas, il reste quelques paniers disponibles au paradis bio à partir de juillet !

En bref, si vous avez envie de passer un été avec de belles tomates picardes envoyez un mail à hypersocialbioclub@gmail.com
​pour vous  inscrire et  rendez-vous à la prochaine distribution le
​mardi 8 juillet (18h-20h)

Pas de pesticides, des légumes locaux 100% bio produits par Annie et Jean-Luc, des Jardins d’Héricourt,  et pour un prix le plus accessible possible, soit 10€ à 12€  le panier hebdomadaire ! En ce début juillet les pommes de terres, petites betteraves, radis, échalotes fraîches, concombres, courgettes, salades et oignons se bousculent ainsi dans les paniers des adhérents.

L’engagement pour cette nouvelle saison concerne la période juillet – décembre 2014, soit :
Juillet – 4 paniers
Août – 4 paniers
Septembre – 5 paniers
Octobre – 4 paniers
Novembre – 4 paniers
Décembre – 3 paniers (car par de distribution les 23 et 30 décembre)

Les distributions se déroulent tous les mardis soirs de 18h à 20h au Shakirail (72 rue Riquet, quartier Chapelle-Marx Dormoy)
​ou pendant l’été sur l’Esplanade Nathalie Sarraute dans le jardin mobile de Vergers Urbains​
​​
Comme dans une AMAP, le soutien aux agriculteurs implique un système de pré-commande : chez HSBC les adhérents s’engagent désormais pour 6 mois (juillet-décembre / janvier-juin) et les 6 chèques sont encaissés chaque mois au fil de la saison. Ils participent à la vie de l’asso notamment en participant régulièrement et selon leurs disponibilités aux distributions.

WP_20140622_005

Quand un collectif citoyen investi une friche urbaine du 18ème

Un dentier, une guitare, des compteurs électriques, des pièces de monnaies de Nouvelle-Calédonie, des bouteilles aux contenus de toutes sortes, deux matelas…. Reflet de notre société de consommation et du tout jetable, la biodiversité de la friche urbaine du 71 rue Philippe de Girard  dans le 18ème était assez loin de celle que l’on pouvait imaginer dans pareil lieu…

Depuis plus de 25 ans,  cet interstice aux belles proportions – un peu moins de 200m² – fait partie de la vie quotidienne du quartier et des riverains. Transformé en mini dépotoir par certains ou rêvé  en futur jardin partagé par d’autres, il semble surtout aujourd’hui dans le viseur de la Ville de Paris  pour laisser sa place à un… immeuble !

Paris, une des villes les plus denses du monde et qui compte moins de 5m² d’espaces verts par habitants contre 26 m² pour Berlin par exemple (l’OMS elle, situe le besoin d’espaces verts en milieu urbain à 12m²/habitants) continue ainsi à marche forcée, à imposer la minéralisation de son territoire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

"Vous faites quoi Monsieur ? Un parc ?"

Voilà qui ne va pas de soi pour le collectif de citoyens qui a investi dimanche 22 juin la petite friche. En quelques heures, et après avoir sorti trois gros sacs de chantier remplis d’ordures, cet espace a changé de visage. Sous l’effet des sécateurs et autres scies maniés par les guérilleros jardiniers pour se frayer un passage entre les ailantes et les buddleia, le fameux "arbre à papillons", un petit jardin à pris vie, ouvrant une fenêtre de nature sur le quartier.

Au soir de cette action,  nombreux étaient les  riverains qui semblaient pour la première fois remarquer ce lieu. Chacun y allant de son commentaire sur les incivilité  en découvrant les détritus évacués  mais surtout, tous  se réjouissant de découvrir un espace naturel dans leur quartier surdensifié. Pour ces  trois  jeunes enfants qui passent en planche à roulettes, la cause est entendue  : "Vous faites quoi Monsieur, un parc ? On peut y aller ?".  A voir les étoiles dans leurs yeux, on se dit que ces trois là  imaginent déjà en faire leur futur terrain de jeu.

Les rêves et les envies des uns et des autres, c’est bien ce Affiche_frichesqu’espère susciter le collectif qui est passé à l’action ce dimanche.

Une affiche (ci-contre) sera bientôt collée autour du 71 rue Philippe de Girard et dans tout le quartier avec une question : quelle avenir pour la friche, jardin collectif ou public, espace de biodiversité, café associatif, habitat groupé… ?

D’ores et déjà, un mail a été créé, 71phdg@gmail.com, l’occasion de donner son avis avec une consultation citoyenne en forme de pétition grandeur nature…. pour se réapproprier l’espace public !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 379 autres abonnés

%d bloggers like this: