12 décembre, rencontre Reporterre « Qu’est ce qu’être écologiste ? »

arton5090-10659 Jeudi 12 décembre à Paris, à 19h30, au Lieu-Dit (6 rue Sorbier dans le 20ème arrdt), Reporterre  propose en lien avec Quartiers en Transition , une Rencontre sur le thème « Qu’est-ce qu’être écologiste ? »

Il y a sans doute autant de réponses à cette question que d’écologistes. Certes, on peut retrouver quelques grands points communs autour de la définition que donnent les familles de l’écologie de leur engagement.
Mais pour autant, que peuvent avoir en commun un naturaliste et un militant politique ? Comment un philosophe de l’environnement perçoit-il le travail d’un naturaliste ? Quelle rapport la presse écologiste peut-elle entretenir avec un parti politique écolo ?

L’écologie aujourd’hui est à l’image d’une friche, perpétuel terrain en mouvement et en mutation, entrelacs d’écosystèmes riches et fragiles qui se côtoient, interagissent ou s’ignorent, somme d’individus aux engagements uniques ou multiples et aux cultures diverses.

« Qu’est-ce qu’être écologiste ? » est une question qui ouvre de vastes champs du possible pour comprendre, apprendre, connaître mais aussi construire des dialogues, des convergences ou des articulations à travers les réponses des uns et des autres.

Pour en discuter, nous avons réuni :
– Catherine Larrère, philosophe spécialiste des questions de nature et d’environnement, auteur du livre Du bon usage de la nature ;
– Celia Blauel, élue parisienne EELV ;
– Pierre Rivallin, naturaliste et écologue ;
– Hervé Kempf, essayiste et rédacteur en chef de Reporterre.

Cette nouvelle rencontre de Reporterre sera animée par Antoine Lagneau, du collectif Quartiers en Transition.

Une réflexion sur “ 12 décembre, rencontre Reporterre « Qu’est ce qu’être écologiste ? » ”

  1. Avant d’être « écologiste », ne faut-il pas déjà commencer par « être » ? Etre humain véritablement par le bons sens qui est de ne pas se rendre malade en mangeant et en buvant n’importe quoi, en ne s’habillant pas comme tout le monde, en noir pour donner le cafard en portant le deuil de l’intelligence, en renonçant à l’arrivisme qui fait que dans les écolos perdent leur temps en rivalités d’égo….Être sain, « un corps sain dans un esprit sain », sans se coller une étiquette qu’on est incapable d’ailleurs de définir…. Retrouver le sens des mots, ne serait-ce déjà que par l’étymologie…. L’enfer est pavé de bonnes intentions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s