Transition et politique, débat au FUC et numéro spécial de la revue Mouvements

mouv_075_l148-571adLe Festival des Utopies Concrètes (qui se termine dimanche 30 septembre avec les automnales de la permaculture), proposait avec la revue Mouvements* mercredi 27 septembre, une rencontre débat intitulée « Inclusivité, politisation, la transition à la croisée des chemins ? » 

Pendant près de deux heures et demi, devant plus d’une centaine de personnes, Vincent Liegey, auteur du livre « Un projet de décroissance » (Ed Utopia) et porte-parole du PPLD ; Vincent Gerber, auteur de « Murray Bookchin et l’écologie sociale, une biographie intellectuelle » (Ed EcoSociété), Pierre Thomé, auteur de « Créateurs d’utopies ; Démocratie, autogestion, économie sociale et solidaire » (Ed Yves Michel) et Virginie Le Torrec, St-Denis en transition ont abordé les rapports entre le mouvement de la transition et la politique.

Animée par Alice Le Roy, membre de l’Institut Momentum, cette rencontre a permis de s’interroger sur les liens  entre la politique et la transition et  sur les limites de ce mouvement, en se questionnant sur la nécessité ou non de construire avec celui -ci des passerelles plus affirmées entre les partis traditionnels, en mettant en lumière la proximité des idées et des pratiques entre la transition et certaines théories politiques comme la décroissance ou le municipalisme libertaire. Avec en filigrane, dans le débat, la question de l’engagement et du rapport à la politique, dans toute sa complexité.

« Transition, une utopie concrète ? »

Une question qui est au cœur du nouveau numéro de la revue Mouvements sorti cette semaine et qui consacre son dossier central à  « Transition, une utopie concrète ? » La transition renvoie-t-elle à la disparition des idéologies ou au réenchantement de la politique, au sens d’une référence à un grand récit, à un sens de l’Histoire ? S’agit-il d’un mouvement narcissique, se refusant au politique parce qu’incapable de se positionner ? Ignorance des clivages politiques ou souci de ne pas s’y laisser enfermer ? Ces mouvements peuvent-ils contribuer à inventer un nouvel imaginaire politique, en partant de la pratique et du concret ? Autant de questionnement qui traversent ce numéro et dans lequel on retrouve notamment un long entretien avec Vincent Gerber invité hier soir du débat sur les rapports entre transition et politique.1356993-gf

L’intégralité de cet entretien est à retrouver dans le numéro 75 de Mouvements dont est tiré ci-dessous le chapeau introductif :

« Le projet de la transition par certains côtés, emprunte beaucoup à l’écologie sociale, notamment dans son approche de la gouvernance et son échelle de travail, essentiellement locale et donc attaché au territoire communal. L’analyse de Murray Bookchin, autour de la crise sociale et environnementale se retrouve également parmi les principes fondateurs de la transition, avec la volonté d’anticiper le pic pétrolier et le changement climatique.

Au regard de ces exemples, il nous a semblé intéressant de proposer une analyse du mouvement de la transition et des expériences alternatives en général à travers la pensée de Murray Bookchin en faisant ressortir les points de convergence et de divergence notamment.

Militant et essayiste américain, considéré comme le fondateur de l’écologie sociale, Murray Bookchin est décédé en 2006. En France, sa pensée et les théories qu’il a développées, autour du municipalisme libertaire notamment, restent relativement méconnues. Malgré une bibliographie abondante, seuls deux de ses ouvrages ont été traduits en langue française. Vincent Gerber a découvert Murray Bookchin et l’écologie sociale en 2003. Il en a fait son sujet de mémoire de licence, puis a développé le site internet EcologieSociale.ch, afin de rassembler et rendre accessibles les documents francophones recueillis durant ses recherches sur le sujet. Adaptation largement revue de son travail universitaire, son livre « Murray Bookchin et l’écologie sociale, Une biographie intellectuelle » est sa première publication d’importance. »

Mouvements n°75 « Transition, une utopie concrète » – Automne 2013 – 15€

3 réflexions sur “ Transition et politique, débat au FUC et numéro spécial de la revue Mouvements ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s