Les utopies concrètes poursuivent leur chemin ici et ailleurs

Quoi de mieux pour clôturer (provisoirement) le Festival des Utopies Concrètes qu’une… utopie concrète grandeur nature ? Pour son dernier week-end, après 10 jours de soirées, journées, projections, débats… le FUC s’est posé à Nanterre au cœur d’un archipel improbable entre tours, autoroutes et RER.

Son nom ? Le PRE pour Parc Rural Expérimental, appendice de la Ferme du Bonheur sortie de l’imagination de Roger des Prés il y a une quinzaine d’années.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un lieu où les champs du possible, au propre comme au figuré, paraissent immenses, qui a donc accueilli la dernière étape du Festival avec les Automnales de la permaculture et de la transition. Deux jours entre agriculture urbaine, performances artistiques, rencontres avec des permaculteurs chiliens et colombiens, un berger et ses moutons, deux jours pour clôturer 10 jours.

Mais le Festival va continuer, une aventure, un collectif, un imaginaire, des alternatives sont nés et une autre histoire va commencer, très vite. Ce blog ne s’arrête ni aujourd’hui ni demain, les utopies concrètes poursuivent leur chemin ici et ailleurs et la suite s’écrit au présent et au futur !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s