Dimanche 30 septembre : rencontres des initiatives de transition

Dimanche 30 Septembre – à partir de 9h30 – Paris 18ème – Jardin Ecobox, 7 impasse de la Chapelle

Rencontre des initiatives de transition
De 9h30 à 18h00 : Rencontre entre transitionneurs de différentes régions (de France et d’ailleurs).
18h Apéro
19h Performance de Manuela Centrone (30 mn) : Mariposa
Concert performatif de BridgeArt avec Alexandre Pallu
19h30 à 21h : Conférence – témoignage sur la transition individuelle (soirée ouverte à tous).
Publicités

3 réflexions sur “ Dimanche 30 septembre : rencontres des initiatives de transition ”

    1. Ce commentaire reçu d’un réseau :

      Le thème de la Transition traité pour la nième fois mais cette fois sous la forme d’ateliers thématiques de réflexion sur les obstacles de chacun à s’impliquer concrètement : le temps, les problèmes psycho-relationnels, l’accueil des nouveaux arrivants, les processus décisionnels et organisationnels etc …

      Feed back général puis re ateliers en petits groupes pour projeter ce que sera la Transition dans 10 ans : que partage-t-on ensemble ? Réponses plutôt classiques dans l’ensemble en termes de santé, énergies renouvelables, espaces verts, cuisine communautaire … mais aussi quelques pistes originales évoquées en termes de « connexion » : espaces communs de fêtes déguisées, retour de la sensualité entre les êtres par massages, bains collectifs dans des mares, douches à plusieurs pour économies d’eau, vie et spectacles itinérants (bals, living theater, chants etc) …

      Tant et si bien que ce bel enthousiasme s’est concrétisé dans l’instant par une chaîne spontanée de personnes se massant à la queue leu leu, puis s’est transformée en petit train itinérant auquel quasi tout le monde s’est raccordé (40 personnes ?). Une belle concrétisation utopique certes éphémère mais qui a revigoré tout le monde.
      Mais rapide retour des « obsessions » : chant choral « pour » se lâcher et s’harmoniser ; puis « quand est-ce qu’on boit ? » … Ces réalités bien humaines qui ne laissent pas trop d’illusions pour le cas où certains en auraient encore !
      Mais de bons moments, de belles et intéressantes rencontres tout de même.

  1. Autre commentaire interrogeant :

    En définitive la question de cette journée riche en inter-relations pourrait être:
    comment s’approprier ou se réapproprier des espaces, des territoires urbains, en fait le « ici et maintenant », à travers des événementiels éphémères, donc plus légers, comme ce festival?!
    Car pourquoi se projeter dans un avenir sombre, de crise, sans pétrole, pour créer une utopie de résiliance alors qu’ à chaque instant nous pouvons vivre des moments de transition, de changement pour nous permettre de nous ouvrir à autre chose et ainsi améliorer notre quotidien ?
    Certes intéressantes les tables rondes avec des sujets bien choisis et des réactions intelligentes des participants, déjà bien au fait des choses. Mais pour certains, dont je faisais parti, mieux l’atelier, où à travers une projection utopique dans une ville « transitionnée » nous avons pu donner libre cours à une imagination débordante et joyeuse ( les joyeux lurons, accueillants, bienveillants, pas gnangnans, itinérants du bonheur dans leurs roulottes où tout est recyclé pour les énergies avec plantations aux murs et jakusi sur le toit, pour des spectacles inter-actifs, du théatre vivant et l’apprentissage offert de la connection qu’est la fête…!!!) et terminer par une chenille où tout le monde a participé (même certains animateurs) en se touchant et en chantant: « On est joyeux, on est heureux, on se tripote, on est des potes… » Pas transcendant mais efficace! En bref toujours l’ histoire de comment se relationner les uns avec les autres.
    A noter que l’influence du mouvement anglais a permis à ces animateurs (touchés par leur voyage en Angleterre) souplesse et acceptation de ce qui se passait, avec bonne humeur mais s’en se départir de l’objectif et timing fixés…
    Un mot sur le lieu, Ecobox, génial, on s’y sent bien, c’est alternatif , propre et accueillant avec un vieux souvenir de jardin identique dans la ville de Melbourne en Australie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s