Le jardin d’Alice, territoire d’expérimentation vu à travers le regard de ces occupants

Il y a quelques mois, Quartiers en Transition avait consacré un post au Jardin d’Alice suite à un article du site 18Info.com qui évoquait le devenir de ce lieu alternatif du 18eme arrdt,  au charme suranné ouvert sur son quartier.

Véritable archipel d’utopie concrète, le Jardin d’Alice, au 40 rue de la Chapelle, vaut non seulement le détour pour son aspect atypique mais aussi pour le foisonnement de rendez-vous et d’activités dont ce squat artistique regorge. Occupé depuis 2009 par un collectif d’artistes, cet endroit en dehors du temps est promis depuis toujours à une disparation à plus ou moins brève échéance.

Le terrain et les bâtiments occupés ayant été rachetés par le ville de Paris à travers son OPH (Office public d’habitat)  Paris Habitat, le collectif devra en effet quitter ce lieu où depuis plus de trois ans chacun en a fait un territoire d’expérimentation, artistique ou écologique, à l’image de la maison entièrement en matériaux de récupération construite par Bruno.

Retour sur cette aventure en vidéo à travers un reportage de Libération, avec Sara, Karin, Bruno et Barroux, quatre des occupants qui a travers leur activité évoquent leur vie,  leur passion et leur futur dans ce petit territoire de transition niché au cœur du 18e. Pour voir ce reportage, cliquer sur l’image ci-dessous.

Publicités

Une réflexion sur “ Le jardin d’Alice, territoire d’expérimentation vu à travers le regard de ces occupants ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s