Marché sur l’Eau : ouverture de la nouvelle saison le 1er mai 2012

Un chaland ostréicole pour transporter fruits et légumes franciliens !

2012, année de l’envol au dessus des flots pour Marché sur l’Eau. Un peu plus d’un an après sa plongée dans le grand bain, l’idée de Claire-Emmanuelle Hue, nourrir Paris et sa banlieue en transportant de produits locaux via les canaux fluviaux franciliens, va franchir une nouvelle étape.

Avec d’ores et déjà une date à noter : le mardi 1er mai, jour d’ouverture de la seconde saison ! Avec une nouveauté importante, après la place Stalingrad dans le 19ème arrondissement, un autre point de distribution sera ouvert : Pantin en Seine-Saint-Denis.

Il faut dire que le succès de l’expérimentation grandeur nature de l’été dernier aura montré que ce projet était promis à un bel avenir : entre août et septembre, ce sont près de 2500 clients qui se sont pressés autour du stand de Marché sur l’Eau installé place Stalingrad à Paris, pour déguster les quelques 6,8 tonnes de légumes et fruits acheminés tout au long de ces quatre semaines depuis la Seine-et-Marne. Un succès qui démontre la pertinence des circuits courts avec dans ce cas précis, l’idée originale de travailler avec des agriculteurs locaux pour distribuer leur production via le canal de l’Ourcq, réduisant ainsi l’empreinte environnementale du transport. Résultat, Marché sur l’Eau a donc décidé de passer à la vitesse supérieure en 2012.

D’abord en se rendant propriétaire de sa propre barge et plus précisément, d’un chaland ostréicole acheté du côté de Marennes d’Oleron. Comme l’explique l’association, « les caractéristiques de cette embarcation conviennent parfaitement à [son] activité : fond plat, grande capacité de chargement et légèreté de l’aluminium« . Coût du bateau 17.000 € HT, lequel a une capacité de 5 tonnes. Mais l’association voit aussi plus loin et a décidé parallèlement de créer »un pôle Recherche et Développement pour concevoir une solution de transport plus innovante améliorant davantage [son] empreinte environnementale« .

Après Stalingrad, Pantin sera le second point de distribution

Marché sur l’Eau, qui met à l’honneur les produits franciliens, s’inscrit dans une tendance forte actuelle, qui est aussi au cœur de la pensée du mouvement de la transition : la relocalisation de l’activité économique. Traduction concrète : entre 6 et 7 emplois seront créés en 2012, en lien direct avec l’activité de l’association.

Rendez-vous donc mardi 1er mai à Stalingrad et Pantin pour la Saison 2 d’une aventure qui ne devrait pas s’arrêter là ! Retrouvez aussi d’autres infos dans La Gazette de Marché sur l’Eau

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s