L’agriculture regagne du terrain dans et autour des villes, un dossier de La Revue Durable

La Revue Durable, excellent magazine publié par une équipe Franco-Suisse consacre son numéro de rentrée à un dossier intitulé : « L’agriculture regagne du terrain dans et autour des villes« .

En quarante pages, les journalistes et les chercheurs réunis par La Revue Durable dressent un panorama des expériences en cours dans le monde et donnent les clés pour comprendre l’intérêt et l’urgence pour les villes à se doter d’une ceinture vivrière. Un dossier qui rejoint l’un des évènement de la rentrée auquel « Quartiers en transition » participera le dimanche 9 octobre : une journée consacrée à l’alimentation et l’énergie en Ile-de-France avec un débat central autour de « Produire et se nourrir en Ile-de-France : un enjeu pour l’avenir ». Nous reviendrons très vite sur cet évènement, organisé avec Ecobox et Marché sur l’Eau dans le cadre des Journées Parisiennes de l’Energie et du Climat.

L’approvisionnement alimentaire de Paris s’éloigne depuis deux siècles

Ce débat pourra puiser dans l’un des articles du dossier de La Revue Durable qui a pour titre « Pour s’alimenter, Paris a le choix entre se tourner vers ses ou vers la mer » et dans lequel les auteurs reviennent sur « deux options majeures se présentent aux parisiens pour poursuivre leur approvisionnement alimentaire : privilégier leur arrière-pays nourricier ou préférer des terres lointaines, aux produits accessibles par voies maritimes« . Et ce au moment où se dégage une aspiration de plus en plus populaire au sein de la population francilienne : consommer des produits locaux. Dans cet article, les auteurs dressent le portrait d’une région francilienne qui en deux siècles, s’est transformée sur le plan de l’approvisionnement alimentaire.

On apprend qu’en « moyenne, l’alimentation de Paris s’est donc éloigné depuis deux siècles pour les fruit et les légumes en particulier« . Ainsi, « A la fin du 18ème siècle, les fruits et légumes sont issus de régions très proches, distantes en moyenne de 87 km. […] Aujourd’hui, la distance pondérée d’approvisionnement en fruits et légumes est passée à 790 km« . Un constat valable pour les céréales (alors que l’Ile-de-France est la région phare de la production céréalière…) dont la distance moyenne d’approvisionnement est passée de 150km à 500 km ou pour la viande avec une zone d’approvisionnement passant de 250km à 600 km.

Une population qui aspire à consommer local

Pourtant, comme le note les auteurs de l’article, les parisiens et les franciliens se tournent de plus en plus vers la relocalisation de leur alimentation en privilégiant les circuits courts et notamment les AMAP. « Ce type de circuits courts -écrivent ils – ne concerne que 0,3% de la population mais son essor rapide révèle une volonté profonde  maîtriser la vie quotidienne et de recherche de relations économiques nouvelles entre production et consommation« .

Un article en forme de plaidoyer pour la mise en oeuvre de la transition agricole et alimentaire de l’Ile-de-France dont ce blog se fait régulièrement l’écho à travers la multiplication des initiatives, notamment dans le 18ème arrondissement, à l’image de la future coopérative alimentaire autogérée.

Publicités

Une réflexion sur “ L’agriculture regagne du terrain dans et autour des villes, un dossier de La Revue Durable ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s