Une réappropriation jardinière et potagère de la Petite Ceinture

IMG_2679Alors que certains s’interrogent, à la Ville de Paris ou à RFF, sur la destinée de la Petite Ceinture, d’autres ont décidé de passer à l’action.

Sans attendre donc l’issue d’une concertation dont on peut se demander par ailleurs si celle-ci n’est pas un écran de fumée, samedi 16 mars sur le coup des 13h30, une quinzaine de dangereux individus ont bravé courageusement les interdits pour déclencher une opération hautement répréhensible…Faire pousser des courges et autre salades, sans oublier quelques groseilliers, en bordure de du ballast.

Munis de pelles, râteaux, sécateurs sans oublier le carton nécessaire à la culture en lasagne, les jardiniers guérilleros se sont donc le temps d’un après-midi, quelque part du côté de la rue Ernest Roche dans le 17eme, réappropriés cette portion de la Petite Ceinture. Une réappropriation pas si illégitime car ce territoire n’est il pas en quelque sorte un bien commun ?

Pouvoir et établissement public laisseront ils aux légumes le temps de s’épanouir pour être croqués, la question reste entière. Mais avec cette action, les différents collectifs présents (Incroyables Comestibles, Brin de Paille, Vergers Urbains, Guerilla Gardening, Quartiers en Transition…) ont montré la nécessité de rapprocher un peu plus encore l’agriculture du citoyen citadin. En clair, l’agriculture urbaine n’est pas un effet de mode mais bien un mode de consommation et surtout donc de production à mettre de manière urgente à l’ordre du jour.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A l’heure de l’épuisement des ressources énergétiques, des scandales alimentaires et de l’agriculture intensive, la possibilité de bénéficier d’un potager au  bout de sa rue en plein Paris doit devenir une utopie.. concrète ! La preuve que ceci est un rêve partagé et donc l’expression d’une attente ? Durant tout l’après-midi, riverains et passants bientôt rejoints par des enfants venus prêter mains fortes,  se sont arrêté pour regarder ces téméraires, ces fous de la laitue et de la courgette, et leur prodiguer conseils et encouragements…

Il y aura d’autres rendez-vous et d’autres initiatives vont continuer à fleurir ici et ailleurs, aujourd’hui et demain. Mais si vous avez le temps ou si vous passez du côté de la rue Ernest Roche, n’hésitez pas à vous arrêter quelques instants pour découvrir ces quelques mètres carrés de jardins citoyens. Ils ne sont à personne et à tout le monde, ils sont un bien commun, un espace de gratuité et de lien social pour imaginer la ville de demain.

About these ads

37 réflexions sur “ Une réappropriation jardinière et potagère de la Petite Ceinture ”

  1. Oui, bravo ! mais est-ce que les habitants dont les fenêtres donnent juste au dessus de cette initiative ont été associés à l’opération ? Il me semble qu’ils sont parmi les premiers concernés, car l’espace de son propre regard, c’est son propre espace, parfois… Je vois des grilles avec de hautes piques, qui les empêchent physiquement d’accéder à ce potager improvisé.

  2. À quand le prochain RV sur les lieux?
    Christ.
    J’ai fait ma petite part de planter des graines de fleurs. J’ai bravé les barrières à sauter grâce à votre gentillesse en faisant la courte échelle merci à tous d’avoir pu partager ces moments délicieux malgré le froid!
    Bravo à nous tous !

    1. Je trouve l’initiative très intéressante, mais je me pose juste la question de la pertinence de planter des espèces comestibles près des voies SNCF qui sont la plupart du temps polluées en métaux lourds et à la créosote (hydrocarbure lourd servant à traiter les traverses..) …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s